© 2016 Un mot par page, créé avec wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram - Black Circle
  • RSS - Black Circle

Défi 2017 : Roman #11

04/06/2017

 

Les mots de Paul Kawczak amènent le lecteur vers différents horizons. Ces récits parlent d'enfance, de souvenirs, de morts et même de serpents. Ces petites tranches de vie offrent une diversité littéraire unique en son genre!

 

On lit Un long soir parce que :

 

-La poésie de l'auteur vous charmera par la simplicité des mots;

-Les récits, simples et courts, présentent des thèmes variés;

-Le propos suscite la réflexion au sujet de ses propres souvenirs.

 

 

 

Certaines personnes affirment qu'après la mort, flottant seuls dans le noir, nous entendons l'une à la suite de l'autre, sans interruption, toutes les musiques humaines jamais produites. Chaque prestation, chaque chant, chaque berceuse, chaque complainte, chaque adoration, chaque cri de gorge, chaque peau frappée, chaque rythme tapé par des doigts nerveux depuis le début de l'humanité est entendu de la première à la dernière note. Ainsi entend-on une ultime fois après la mort la musique de notre propre vie, les chansons de nos mères, que l'on retrouve parmi les chansons de toutes les mères, et celles qu'on a chantées aux enfants.

 

Un long soir, éditions La Peuplade, 2017, 91 pages

Paul Kawczak

 

 

Please reload