© 2016 Un mot par page, créé avec wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram - Black Circle
  • RSS - Black Circle

The Girls

26/05/2017

 

 

La journée où Evie Boyd rencontre Suzanne et sa bande, elle sait que sa vie ne sera plus jamais la même. Son amitié avec Connie s'étiole et son père a décidé de quitter la maison. Lorsque l'adolescente croise à nouveau Suzanne, cette dernière l'amène au ranch où une petite communauté s'est réunie autour de Russell. Au fil des semaines, Evie prend goût à ce mode de vie, et ce, même si Russell lui demande des faveurs sexuelles et que le groupe balaie de la main les conventions sociales. Evie aura de la difficulté à comprendre certaines des réactions de Suzanne à son égard jusqu'au jour où tout bascule.

 

 

 

On lit The girls parce que :

 

- La narration, faite par Evie à l'âge adulte, offre un regard franc et sensible de l'expérience vécue;

- Les descriptions du groupe  permettent au lecteur d'être au coeur du processus du recrutement des nouveaux membres;

- L'intrigue est bien ficelée même si quelques passages contribuent à anticiper la fin.

 

 

Il y a des survivants de désastres dont les récits ne commencent jamais par l'annonce d'une tornade ou le commandant de bord signalant un problème de moteur, mais bien plus tôt : ils soulignent qu'ils avaient remarqué l'étrange lumière du soleil ce matin-là ou un excès d'électricité statitque dans leurs draps. Une dispute insignifiante avec un petit copain. Comme si le pressentiment de la catastrophe s'insinuait dans tout ce qui avait précédé.

 

The girls, Quai Voltaire, 2016, 331 pages

Emma Cline

 

 

Please reload