© 2016 Un mot par page, créé avec wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram - Black Circle
  • RSS - Black Circle

La Symphonie Itinérante

02/01/2017

Station Eleven, éditions Alto, 2016, 425p.

Emily St. John Mandel

 

 

 

 

 

La Terre n’est plus ce qu’elle était. La grippe de Géorgie a décimé presque entièrement la population mondiale. Certains survivants ont fondé des communautés tandis que d’autres se promènent de « village en village ». Parmi ces derniers se trouve un groupe de musiciens et de comédiens appelé la Symphonie Itinérante qui jouent entre autres des pièces de Shakespeare. Lorsqu’ils rencontrent le Prophète, leur route devient beaucoup plus risquée.

 

 On lit Station Eleven parce que :

 

  • l’histoire nous présente le passé et le présent des personnages ;

  • le monde post apocalyptique présenté n’est pas aussi sombre que ceux généralement proposés dans d’autres romans ;

  • les morceaux du casse-tête s’assemblent au fur et à mesure que le récit progresse.

 

 

« Parce que survivre ne suffit pas. »

« L’enfer, c’est l’absence de ceux qu’on voudrait tant avoir auprès de soi. »

Please reload