© 2016 Un mot par page, créé avec wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram - Black Circle
  • RSS - Black Circle

Barcelone et ses mystères

26/10/2016

Barcelone est sans contredit une des plus belles villes que j’ai visitées. Alors quand je mets la main sur un roman où l’histoire s’y déroule, c’est souvent avec empressement que je commence sa lecture. Quand je suis tombée sur Le huitième livre de Vésale, de Jordi Llobregat, j’avais beaucoup d’attentes d’autant plus que les critiques le considèrent comme un roman phénomène…

 

Ayant quitté Barcelone depuis sept ans à la suite d'un horrible drame, Daniel Amat doit y retourner pour les funérailles de son père. Pressé de retourner à Oxford, où il enseigne, il rencontre Bernat Fleixa, un journaliste qui lui partage ses doutes concernant les causes du décès : le père du jeune homme, médecin reconnu, aurait été assassiné. Ce dernier enquêtait au sujet de la disparition et de la mort de plusieurs jeunes filles. Daniel n’ose pas y croire, mais ce qu’il apprend l’oblige à rester à Barcelone, d’autant plus que sa présence semble de moins en moins désirée. Le jeune assistant du Dr Amat, Pau Gilbert, se joint à Daniel et à Fleixa afin de les aider à trouver le véritable assassin. Plusieurs embuches se dresseront devant eux à la veille de l’ouverture de l’Exposition universelle de Barcelone, en 1888.

 

Il est inévitable de voir un rapprochement avec L’ombre du vent, de Carlos Ruiz Zafón, un de mes auteurs préférés. Mis à part le prénom du personnage principal, Daniel, l’univers créé par Jordi Llobregat possède beaucoup de points communs avec l’œuvre de Zafón. Campée dans une Barcelone sombre et mystérieuse, le lecteur a droit à une présence étrangère difficile à identifier. L’atmosphère y est parfois étouffante et le lecteur se demande souvent si Daniel s’en sortira indemne.  La ligne entre réalisme et fantastique semble souvent mince, mais la conclusion vous laissera sans mot. Les nombreux personnages qui se croisent et qui voient leur destin se réunir constituent aussi un des points forts du roman. Autre facette intéressante, les informations à propos de la médecine de la fin du XIXe siècle permettent de bien imaginer les conditions sanitaires de l’époque de même que les avancées scientifiques.

 

Selon moi, il n'existe qu'un Carlos Ruiz Zafón, mais n’hésitez pas à vous laisser prendre au jeu et plongez sans hésitation dans Le huitième livre de Vésale.

 

Jordi Llobregat, Le huitième livre de Vésale, le cherche midi, 2016

 

« Ce n’est que par son génie que l’homme peut vivre éternellement. »

 

« Le véritable secret de ce parc n’est pas sa beauté, ni ses plantes exotiques, ni même sa situation exceptionnelle. La clé de ce petit paradis se trouve dans son harmonie. C’est un équilibre délicat. Toute intrusion, aussi bien intentionnée soit-elle, ne sert seulement parfois qu’à faire faner le jardin. Réfléchissez-y. »

Please reload