© 2016 Un mot par page, créé avec wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram - Black Circle
  • RSS - Black Circle

Protéger la plus petite

09/06/2016

Pour son quatrième roman, Kim Thúy amène son lecteur pratiquement aux quatre coins du monde, et ce, en passant par Limoilou ! Par des tranches de vie, l’auteure nous présente Vi, une adolescente vive d’esprit qui doit souvent se conformer aux us et coutumes vietnamiennes même si ses faits et gestes suggèrent parfois le contraire.

 

Vi fait partie de ces réfugiés de la mer qui ont quitté le Vietnam. Son arrivée à Québec ne se déroule par sans heurts et la vie familiale comporte ses hauts et ses bas. Ses frères étudient et travaillent à temps partiel. De son côté, ses aspirations ne correspondent pas tout à fait aux désirs de sa mère. La jeune fille tombe amoureuse de Tân. Elle quittera même la vieille capitale pour Montréal pour rejoindre celui qu'elle aime. Vi n’obtient pas les résultats escomptés en ce qui concerne ses études en traduction. Malgré tous ces petits accrocs à son quotidien québécois, c’est à Hanoi que Vi connaitra ses plus grandes joies et malheureusement, quelques moments de grande tristesse.

 

Je n’aime pas particulièrement la plume de Kim Thúy, mais j'ai voulu donner une chance à son dernier roman. J’ai été agréablement surprise et j’ai bien aimé ces tranches de vie. L’auteure se démarque par la simplicité de ses textes et ces derniers regorgent de poésie et d’images, ce qui donnent une grande portée aux mots de l'auteure. Bref, Vi vient de trouver sa place dans les romans qui ont retenu mon attention en 2016.

 

« Elle me répétait que, dans l’art de la guerre, la première leçon consistait à maitriser sa disparition, qui était à la fois la meilleure attaque et la meilleure défense. »

 

Kim Thúy, Vi, Libre Expression, 2016

Please reload