© 2016 Un mot par page, créé avec wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram - Black Circle
  • RSS - Black Circle

Sanguine : variété terreuse d'hématite rouge

12/05/2016

Le roman Les sanguines, d’Elsa Pépin, vous transportera dans un univers où se mêlent art et don de soi.

 

Tout sépare Sarah et Avril. La première, le mouton noir de la famille, peint des copies de tableaux tout en cherchant le véritable amour. La deuxième est une mère et une amante qui réussit tout. Malheureusement, la maladie frappe cette dernière de plein fouet. Une seule solution possible : une greffe de moelle osseuse. Comble d'ironie, la seule personne compatible est Sarah. Une décision s’impose : doit-elle se porter volontaire et accepter de faire le don? Le lecteur accompagne Sarah tout au long de sa quête de réponses. Sa vie amoureuse tire de l'aile, son travail ne la comble plus, ses parents se meurent d'inquiétude et elle se sent obligée de les supporter dans cette épreuve.

 

Deux histoires se croisent dans le roman d’Elsa Pépin : celle de Sarah et celle de Victor Eliot, malade et condamné. Ils se rencontreront dans un cabinet médical et à partir de ce moment, l’auteur insère des chapitres de l’ouvrage écrit par Victor, Histoires du sang. Cette alternance entre les deux récits constitue une bonne idée, d’autant plus qu’elle permet de mieux cerner le cheminement de la jeune peintre. Les moments passés entre les deux sœurs offrent des passages où réflexion et questionnement prennent tous leurs sens.

 

 

La plume d’Elsa Pépin correspond tout à fait aux genres de romans publiés par les éditions Alto. À ajouter à votre PAL.

 

Elsa Pépin, Les sanguines, éditions Alto, 2016

 

 

« L’accident confirma à Victor que dans la famille, le bonheur avait pris l’habitude de venir mal accompagné. » p.83

 

« Quand un gars te tient par son absence, dis-toi qu’il a trop besoin d’amour pour t’en donner. » p.111

 

« La vie a de ces accidents que l’esprit ne peut dessiner. » p. 120

Please reload