© 2016 Un mot par page, créé avec wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram - Black Circle
  • RSS - Black Circle

Il est arrivé!

04/04/2016

Tenir un roman de Guillaume Musso entre ses mains, c'est réconfortant, c'est léger, c'est simple. La fille de Brooklyn, paru il y a quelques jours, ne fait pas exception à la règle. On anticipe les revirements, on se doute que ça se terminera bien, mais... c'est ce qu'on veut!

 

Raphaël et Anna filent le parfait bonheur, jusqu'au jour où Raphaël se décide, coute que coute, à demander à Anna de partager tous ses secrets avec lui. Il ne se doutait pas de la suite des événements. À partir de ce moment, les jours qui suivront seront une course contre la montre pour retrouver sa bien-aimée qui a disparu sans laisser de trace.

 

Encore une fois, Guillaume Musso répond aux attentes. Les chapitres courts contribuent à installer un rythme rapide et soutenu. Les personnages se dévoilent peu à peu et les liens qui les unissent  apparaissent en temps et lieu pour surprendre le lecteur ou pour confirmer ce qu'il a anticipé. Les derniers romans de Musso délaissent un peu le côté surnaturel qui accompagnait plusieurs de ces histoires. En bref, je vous suggère ce roman qui se lit en quelques heures seulement... eh oui!

 

"La vérité est parfaite pour les mathématiques et la chimie, mais pas pour la vie."

 

"Tandis que les images de sa femme s'étiolaient, les mots de Flaubert qu'elle affectionnait lui revinrent en mémoire : Chacune de nous a dans le coeur une chambre royale. Je l'ai murée, mais elle n'est pas détruite."

 

Guillaume Musso, La fille de Brooklyn, XO éditions, 2016

Please reload